Panier Objets mémorisés loader

Trouver un hébergement

Réservation en seulement 3 minutes

Une question?

Nous vous conseillons gratuitement!

+49 761 3881-1414

tarif local

freiburg.booking@fwtm.de

Les groupes sont les bienvenus!

Notre service "spécial groupes" vous établit volontiers une offre individuelle!

Formulaire de demande
Hébergements sélectionnés & contrôlés par le partenaire officiel de la ville de Fribourg
Aucun frais de réservation
Réservation en ligne & paiement sur place
Réservation sécurisée par cryptage SSL

Martinstor (Porte de martin)

« Il serait absolument irrespectueux de vouloir s’attaquer à ce témoin vénérable et somptueux de la plus ancienne période historique de Fribourg dans le seul but de le détruire. […] », telles étaient les paroles du Maire, Monsieur Otto Winterer peu après son entrée en fonction en 1888.

En son temps, quelques citoyens et commerçants demandaient la démolition de la Porte des Souabes et de la Porte de Martin en vue de la création d’un tramway électrique. Les deux portes médiévales de la ville de Fribourg, deux des cinq tours de défense d’antan, qui avaient survécu toutes les guerres, étaient, aux yeux des critiques, considérés être un obstacle pour un développement moderne des transports.

Toutefois, Winterer voyait cela différemment. Dans le but de souligner l’importance des deux tours riches en histoire du 13ème siècle et « parce qu’un village est pourvu de toits et une ville de tours », Winterer en rajoutait littéralement « encore une couche ». Au lieu de démolir la Porte de Martin, elle a été rehaussée, portant ainsi sa hauteur de 22 à 63 mètres. En outre, elle a été modifiée par l’ajout d’un toit du style historique du 15ème siècle et par la réalisation d’un passage plus important pour le tram. Il a pu ainsi calmer les esprits de ses critiques.

La Porte de Martin, tout comme les autres quatre tours, était intégrée dans l’alignement des remparts de ville et reliée au chemin de ronde. Un parvis cossu situé sur le côté extérieur de la ville ainsi qu’un pont au-dessus du fossé d’une largeur de 12 mètres et d’une profondeur de cinq mètres permettaient de renforcer le système de défense. L’ouverture de jadis du chemin de ronde est aujourd’hui encore visible à l’est, à environ 6 mètres de haut.

En mémoire aux victimes de la chasse aux sorcières, une plaque commémorative est fixée à l’intérieur de la porte. Les trois veuves des conseils, Anna Wohlffartin, Catharina Stadelmennin et Margaretha Mößmerin, décapitées et brûlées au cours de la première phase de persécution en 1599 sont représentatives des victimes des 16ème et 17ème siècles. Bien que la Porte de Martin ait été choisie comme emplacement pour cette plaque commémorative, on ne retrouvait ici pas des sorcières mais le plus souvent des débiteurs. On disait à l’époque qu’ils ont été mis en prison.

entrée libre
accès libre / toujours accessible

Carte

Carte

Indiquez ici votre adresse initiale

Donnez svp votre lieu de départ. Vous pouvez également préciser le nom et le no de rue permettant une calculation précise de la distance.